Aides&accompagnements au digital Haute-Vienne, la structure qui gère ce site:

Aides&accompagnements au digital - 87000 Limoges. aidenummerique@numericable.fr

SIREN: 825 231 434  (et Siret 825 231 434 00010).

Et sur notre site www.faciledigital87.fr / contact@faciledigital87.fr 

Nous intervenons sur le territoire de la Haute-Vienne (87000).

Notre structure répond à un besoin qui n'est pas satisfait par des sociétés classiques.

Les activités qui en ont la demande n'en ont plus les moyens car leur modèle économique ne génère pas suffisamment de récurrences nécessaires à pourvoir et à  financer ces accompagnements au digital, ateliers numériques et conseils web.

C'est pour cela que nous souhaitons expérimenter d'autres approches de modèles à mi-chemin entre les business-modèles et le "bénévolat". 

Dîtes nous votre idée ou votre projet :

A quelle idée avez vous pensé ?

Quel projet voudriez vous mettre en place via le digital ?

Comment les outils numériques peuvent ils vous permettre de développer votre initiative, à quel coût, quel délai, quel retour peut on en attendre? 

Pour démarrer sur le web pensez à un site internet vitrine en ligne avec des outils faciles à s’approprier comme  Jimdo.com, Wordpress.com, Elloha.fr

Nous vous y aiderons.  Quelques infos sur notre blog...

Pensez à nous contacter car notre 1er Rdv est sans engagement.

tél : 06.46.35.38.41 mail : aidenumerique@numericable.fr 

Facebook via messenger, Linkedin.

Hors métropole, la création d’activités se place à la croisée d’enjeux aux niveaux sociétal, territorial et individuel.

Les créations d’entreprises sans salariés sont en hausse depuis plusieurs années. Partie prenante de cette dynamique, la « création d’activités » en milieu rural concerne des « très petites entreprises » autour de projets souvent jugés atypiques. Procédant à l’échelle individuelle d’une volonté de créer son propre emploi, elle vise à façonner une activité professionnelle en cohérence avec un projet de vie. Qui pour retrouver une activité, qui pour « vivre au pays », qui pour avoir du temps libre et pratiquer d’autres activités, etc. Au delà de la seule pertinence économique, « ce qui anime les gens, c’est l’activité dont ils veulent vivre, pour tout ou partie ».

Parce qu’elle participe également au dynamisme des zones rurales, la création d’activités se place à la croisée d’enjeux aux niveaux sociétal, territorial et individuel. 

Pour le sénat, le seuil d'un centre urbains ou ville doit offrir plus de 5.000 emplois ETP (voir le lien):

Pour le sénat, La notion d'espace à dominante rurale tient compte de l'attractivité des pôles urbains

Tout comme la commune rurale, l'espace à dominante rurale fait lui aussi l'objet d'une définition en creux.

Texte du sénat sur le site : http://www.senat.fr/rap/r07-468/r07-468_mono.html

Il est en effet composé de l'ensemble des communes n'appartenant pas à un espace à dominante urbaine. Quant à ce dernier, il est défini par l'Insee depuis 1997 en prenant en compte les migrations domicile-travail entre les villes et leur périphérie. Ceci aboutit à une définition large de la France urbaine puisqu'elle recouvre :

- d'une part, les centres urbains, villes ou unités urbaines offrant plus de 5.000 emplois ;

- d'autre part, les communes plus petites dont plus de 40 % de la population résidente travaille dans les centres urbains14(*). Ces « communes périurbaines » représentent près d'un tiers des communes françaises (environ 11.000).....

Quel équilibre entre les territoires urbains et ruraux ? par le CGET / Commissariat Général à l'Egalité des Territoires

L’EMPLOI : ENCORE PLUS CONCENTRÉ QUE LA POPULATION

L’emploi est plus concentré encore que la population : 86 % des emplois sont situés dans les grandes aires urbaines, dont 71 % dans les grands pôles urbains.

Cette situation est particulièrement aiguë dans les départements et régions d’Outre-Mer (Drom), où les capitales économiques et leurs proches banlieues regroupent l’essentiel des opportunités d’emploi.

Cette géographie de l’emploi s’est renforcée depuis les années 1970 et plus encore depuis la crise de 2007-2008. L’emploi a surtout progressé dans les grands pôles urbains et dans leurs couronnes. S’il a augmenté dans les petits et moyens pôles urbains jusqu’à la crise de 2007-2008, il baisse depuis lors dans ces territoires. Les couronnes des petits et moyens pôles urbains et les espaces ruraux isolés accueillent moins d’emplois aujourd’hui qu’en 1975.

Dans un contexte de mondialisation, le développement économique est tiré par un nombre restreint de grandes villes1 qui s’appuient sur leur aptitude à concentrer des fonctions (R&D, commerce interentreprises, prestations intellectuelles…) nécessitant des compétences rares.

La numérisation de l’économie et de la société a encore renforcé ces processus. Le modèle économique de déploiement des infrastructures numériques privilégie les zones les plus denses. D’importants écarts d’accès à l’Internet Très Haut Débit perdurent entre grands pôles urbains et espaces ruraux, alors que cet accès constitue un élément d’attractivité pour les entreprises comme pour les ménages.

Néanmoins, les déséquilibres sont également forts au sein des villes.

En termes de taux d’emploi par exemple2, les 1 514 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) – essentiellement situés dans les grands et moyens pôles urbains – affichent un taux d’emploi moyen particulièrement bas : 44 % contre 66 % pour les aires urbaines les englobant.

La conséquence du double mouvement de métropolisation et de périurbanisation est que dans les aires urbaines de toutes tailles (petites, moyennes et grandes), lieux de travail et lieux de résidence se dissocient.

Premier Rdv d'accompagnement est sans engagement :  Essayez !  Doing for change with us !

Un accompagnement vous rassurera ainsi que vos partenaires et banques&financeurs dans la capacité de votre projet à générer de l'activité. 

D'autres structures y participe aussi tel que la CRESS Nouvelle-Aquitaine, le Civam, l'Avise, ...

La CRESS Nouvelle-Aquitaine s'y intéresse de près et des travaux de groupe sont organisés auxquels nous avons participé.

Et aussi l'Avise, l'Aliptic, ...

source www.civam.org Le mouvement associatif d’éducation populaire rural accompagne l’émergence de ces nouvelles formes entrepreneuriales. Apportant une contribution complémentaire des organismes institutionnels, il est animé par une éthique coopérative et solidaire. Celle-ci repose sur une écoute des porteurs de projet soucieuse tant de leurs motivations que du contenu technique. L’insertion du projet dans les environnements économique et culturel locaux caractérise également ce type d’accompagnement.



Ce site a été créé avec Jimdo !

Jimdo permet à tout le monde de créer son site internet très facilement, même sans connaissance informatique particulière. Sélectionner un design, le personnaliser en quelques clics, ajouter différents contenus, et voilà !
Inscrivez-vous maintenant sur fr.jimdo.com et commencez tout de suite à créer votre site gratuitement.